Accueil > Magazine > Le cri du Single Track

  La premiére fois ...


(11/08/2014)

La première fois…

On a les mains moites…les doigts tâtent le caoutchouc maladroitement, sans trop savoir ce qu’ils font. Le cœur tambourine dans la poitrine au rythme des à-coups. Les membres sont raidis par l’effort et la peur…la peur de ne pas assurer, de ne pas être à la hauteur…La sueur, traitresse, brûle les yeux…On redouble de cadence …On souffre…On souffle et gémit…Mais voilà…On sent que ça vient…Un dernier effort….Ca y est !!!
On sourit…Extasié…Et se demande comment on en est arrivé là…

Oui, comment en suis-je arrivé là ?? En haut de cette colline…armé de ma fidèle monture, le fondement endolori et coiffé d’un casque tout droit sorti de l’imagination futuriste d’un designer de 21 ans qui me donne l’air d’un phallus impudicus… J’ai les fesses qui font bravo mais je suis bien…je suis HEUREUX !

Tout a commencé lors d’une discussion autour d’un jus de houblon aux oligo éléments avec mon ami Steeve (On a tous un ami Steeve) qui m’a glissé entre deux bouchées de Pringles : « Essaye le VTT, tu vas kiffer grave »…

En temps normal je me méfie des gens qui utilisent le verbe « kiffer-grave » (je kiffe-grave, tu kiffes-grave,…ils kiffent à donf) qui me rappellent douloureusement que le train des années passe, que la langue française évolue mais que je suis resté sur le quai à attendre le wagon-bar…
Mais l’argumentaire approximatif de Steeve m’a quand même convaincu (à moins que ce ne soit les 2…3…4…quelques verres) : du sport et la nature …C’est pour moi !

Hélas ma dernière rencontre avec la pédale remonte presque à mon adolescence et je ne suis pas équipé pour chevaucher dans les singles ombragés de ma contrée.
Ni une ni deux, je me rends dans mon échoppe d’articles de sport la plus proche afin de faire l’acquisition de « la bête », gonflé à bloc par l’irrésistible tentation de me prouver à moi-même qu’il n’y a pas que les « mecs cool » qui y arrivent (vous voyez certainement de qui je parle…le collègue de boulot irritant qui excelle dans tous les sports tout en restant un modèle de modestie, qui arbore un bronzage aux reflets cuivré de toute beauté, pas une marque de chaussette ou de CamelBak, et qui prône, sous le regard admirateur de la gente féminine, les bienfaits d’un mode de vie sain et sans alcool pendant que toi tu descends penaud ta 3ème Maredsous en abaissant tes manches de chemise).

Je me retrouve face au rayon bicyclette comme un habitué de l’asphalte dans une série de pif-paf : perdu devant cette jungle luxuriante de deux-roues.
Heureusement un vendeur s’approche (encore un bronzé-uniforme…ça sent le pâté) et me propose son aide…Halleluia…il saura m’orienter…ou pas.
Le reste s’est à peu près déroulé comme suit :

Moi : « Je souhaiterais des conseils pour acheter un VTT »
Vendeur-Machin : « Pour quelle utilisation ? »
M : « Bah pour faire du vélo (pas pour faire du macramé conn***) »
[Afin de ne pas choquer la sensibilité des lecteurs le mot « conn*** » sera plus tard remplacé par le mot « ponctuation »]
VM : « Non, je voulais dire DH, Enduro, XC, … ? »
M : « Euh …Non merci, j’essaye d’arrêter… »
VM : « Semi-rigide ou tout-suspendu ? »
M : « Euh…. »
Vendeur-Ponctuation : « Semi-rigide alors… Les roues…26 c’est bon ? »
M : « Je pensais que deux suffisaient…mais bon je dis ça…C’est vous l’expert (*ponctuation*) »

Autant vous dire que j’ai pris peur et décidé de chercher la bonne parole sur les méandres de l’internet…et j’ai ramé…ramé comme un galérien dans un océan d’incongruités et de langages hermétiques, submergé par un flot de « Tubeless » (mais…sans tube…il est fait comment le cadre alors ??), de « cassette » (et dire que je pensais que la terre entière était passée au DVD), de Shimano, de Thomson, de XTR, de Fizik…

Puis je fis un jour escale sur le Forum de VTTnet et vis que toute « Hope » (oh yeah !) n’était pas perdue…J’y ai trouvé des riders qui prennent le temps et vous tapent dans le dos quand vous perdez espoir en disant « Spad’problème vieux, tu vas y arriver ! ». Et j’y suis arrivé !!

Finalement Steeve avait raison… Je remonte ma pédale droite pour prendre appui…Je m’élance sur ce chemin étroit et sinueux que je n’appelle plus que « single »… Je cherche les racines… J’avale des moucherons et j’aime ça…Je dirais même plus : Je kiffe grave !!!

True story

PS : Mais les gars…le short en lycra avec Pampers intégrée et « pompe-à-vélo » apparente…C’est obligé ???



Auteur - LM




Nous contacter - Infos légales - rss - Copyright VTTnet 1997/2013